Photographe d’art

Photographe depuis le début des années 80, j’exerce mes deux spécialités, avec la chance de la passion, car la rencontre précoce avec la peinture et la découverte des mondes antiques ont été fondateurs de mon parcours photographique.
J’ai ainsi réalisé de beaux livres d’ethnologie sur les poupées Hopi et les Eskimo. Toutes sortes de Bouddhas : khmers, japonais ou chinois sont venus devant mon objectif, et un peu d’Afrique pour faire le tour du monde. Les centaines de pièces de la collection d’art de Renault ont abouti à des publications de grande qualité retraçant l’histoire d’une entreprise pionnière.

Pour les antiquités égyptiennes du Louvre, j’exerce depuis presque 20 ans ma capacité à réaliser des prises de vues complexes d’objets exceptionnels, que ce soit un lourd sarcophage ou une grenouille de quelques grammes. Ce sont toujours de grands moments de photographie qui alimentent les nombreux catalogues et illustrations.

Photographe sur les chantiers de fouilles en Egypte, je plonge au cœur du l’histoire du monde, riche de découvertes sans équivalents. De même la couverture photographique de la tombe de Sennedjem à Louxor, puis sa reconstruction au Brésil ont été des moments uniques. 

La collaboration avec les artistes contemporains – Kiefer, Soulages, Wallach, Alberola, Lavier, Orlan, McCarthy – pour mettre en valeur l’œuvre implique une empathie et donner à voir ce lien intime a toujours été au centre de mes choix plastiques.
Dans l’atelier de Soulages, on parle du noir avec agitation ou tranquillité, on regarde un gris avec tendresse et un rayon de lumière blanche avec soumission, la toile s’organise, la photographie se fait.  Se confronter à une œuvre de Kiefer est un acte autant physique qu’intellectuel. Garder son sang froid devant la puissance de chaque pièce, laisser le temps découvrir l’étendue de l’inspiration sans limite d’Anselm, qui traverse l’intime et histoire, effrayante ou secrète.

Avec chacun, les regards s’assemblent, s’affinent, l’émotion émerge et l’essentiel se produit : – la fidélité à l’œuvre devient présente dans la photographie.